Cocktails d'entreprise : éviter les déboires au tournant !

Paru le 7 décembre 2017 dans 24 heures par Marianne Favre Moreillon

Les Fêtes approchent, c’est l’occasion de boire un verre entre collègues dans une ambiance détendue. Toutefois, pour éviter que ça ne dérape, quelques précautions s’imposent…


Devoir de diligence

Malgré l’ambiance détendue, il ne faut pas perdre de vue qu’il s’agit d’un évènement qui a lieu dans un contexte professionnel… la fête d’entreprise se déroule en compagnie de collègues et de supérieurs hiérarchiques. Le collaborateur doit être conscient et adapter son comportement en conséquence. Il doit veiller à se comporter de manière adéquate et à ne pas se laisser aller à des actes inconvenants.

Une consommation excessive d’alcool rime inévitablement avec dérapages. Finir la soirée en dansant, se dénuder, tutoyer son patron ou avoir des gestes déplacés sont des comportements à proscrire. D’autant plus qu’ils peuvent être immortalisés et publiés sur les réseaux sociaux.

Il est évident que de tels actes violent le devoir de diligence du collaborateur. Ceux-ci peuvent provoquer des dommages financiers ou ternir l’image de l’employeur. Ils peuvent également avoir de graves impactes sur l’avenir professionnel du collaborateur.


Quelle est la responsabilité de l’employeur ?

L’employeur est tenu de protéger activement la personnalité physique et psychique de ses collaborateurs. S’il ne prend aucune mesure pour éviter les possibles débordements lors d’un cocktail d’entreprise, l’employeur engagera sa responsabilité. Tel est notamment le cas lorsqu’un collaborateur éméché prend la route suite à la fête et cause un accident. Il en va de même lorsqu’un collaborateur, en état d’ébriété, a des gestes déplacés, tient des propos obscènes, ou encore, lorsque survient une bagarre.

Au vu de ces situations, l’employeur diligent prendra toutes les mesures nécessaires afin de prévenir les atteintes que le collaborateur peut subir ou causer.


Quelles mesures l’employeur doit-il prendre ?

L’employeur diligent doit veiller à ce que la quantité d’alcool mise à disposition lors de la fête soit proportionnelle au nombre de collaborateurs. Il doit s’assurer que les collaborateurs ayant consommé de l’alcool ne rentrent pas en voiture. Il peut alors mettre en place un covoiturage, louer un bus ou encore faire appel à une aide extérieure.

La fête d’entreprise rime avec vigilance.
 

Derniers articles parus

  • La fonction dirigeante élevée
  • Le télétravail, une liberté à double tranchant
  • Tenue vestimentaire: où s'arrête la liberté ?

Magnifique maison à louer dans les Cyclades