Soirées et cocktails d'entreprise

Paru le 27 octobre 2016 dans PME Magazine par Marianne Favre Moreillon

Les Fêtes approchent, c’est l’occasion de se détendre en buvant un verre entre collègues. Pour éviter que ça ne dégénère, collaborateurs et employeurs doivent tout mettre en œuvre.

Comment doivent se comporter les collaborateurs ?
Malgré l’ambiance détendue, la fête d’entreprise se déroule dans un contexte professionnel, en compagnie de collègues et de supérieurs hiérarchiques. Le collaborateur doit en être conscient et adapter son comportement à cet environnement. Il doit veiller à se comporter de manière adéquate et à ne pas se laisser aller à des actes inconvenants.
Une consommation excessive d’alcool rime inévitablement avec dérapages. Finir la soirée dansant lascivement quasi dénudé sur la table, tutoyer son patron ou mettre la main aux fesses d’une collègue sont des comportements à proscrire. D’autant qu’ils risquent d’être immortalisés, voire publiés sur les réseaux sociaux.
De tels actes violent le devoir de diligence et de fidélité du collaborateur. Ils peuvent provoquer des dommages financiers à l’employeur ou ternir son image. Ils peuvent également occasionner de graves impacts sur l’avenir professionnel du collaborateur. C’est pourquoi il est important que celui-ci surveille sa consommation d’alcool et se comporte de manière exemplaire.

Comment se vêtir ?
Bien que le choix de vêtements fasse partie de la protection de la personnalité du collaborateur, il peut entrer en conflit avec les intérêts légitimes de l’employeur.
Le collaborateur doit ainsi faire attention à revêtir une tenue vestimentaire décente et appropriée à l’occasion. Il lui faut bannir les tenues trop excentriques, négligées ou vulgaires. Il est préférable d’éviter le jeans déchiré, le top translucide ou la minijupe fluo.
Une collaboratrice arborant une tenue trop affriolante peut provoquer chez ses collaborateurs masculins des propos obscènes ou des gestes déplacés. De tels actes peuvent être constitutifs de harcèlement sexuel. Ce dernier est strictement prohibé à la fois durant et hors des heures de travail. Le collaborateur ayant eu recours à des actes aussi déplacés s’expose à de graves sanctions. Il risque d’engager la responsabilité de son employeur.

Quelle est la responsabilité de l’employeur ?
L’employeur doit être attentif à ce que tout le personnel soit invité quel que soit son pourcentage de temps de travail. Il ne faut pas omettre d’inviter les collaborateurs travaillant à temps partiel. Les travailleurs à plein-temps ayant diminué leur temps de travail à cause d’une incapacité doivent également être invités. L’employeur doit faire attention à ce qu’aucun collaborateur ne soit exclu de la fête d’entreprise.
L’employeur est tenu de protéger activement la personnalité physique et psychique de ses collaborateurs. En organisant une fête d’entreprise, l’employeur engage sa responsabilité s’il ne prend aucune mesure pour éviter les possibles débordements. C’est le cas lorsqu’un collaborateur éméché prend la route suite à la fête et cause un accident de voiture. Il en est de même lorsqu’un collaborateur en état d’ébriété a des gestes déplacés envers sa collègue ou lui adresse des propos obscènes. Sa responsabilité sera également engagée s’il survient une bagarre entre collaborateurs devenus agressifs sous l’emprise de l’alcool.
L’employeur diligent doit prendre toutes les mesures nécessaires afin de prévenir les atteintes que le collaborateur peut subir ou causer à ses collègues.

Quelles mesures l’employeur doit-il prendre ?
L’employeur diligent doit veiller à ce que la quantité d’alcool mis à disposition lors de la fête soit proportionnelle au nombre de collaborateurs. Il doit s’assurer que les collaborateurs ayant consommé de l’alcool ne rentrent pas en voiture. Il peut alors mettre en place un covoiturage, louer un bus ou encore faire appel à Nez rouge. De plus, il doit garder un œil vigilant sur ses collaborateurs durant la fête afin de prévenir les comportements déraisonnables et inadéquats.

Quel est l’intérêt de l’employeur ?
Malgré tout cela, il reste dans l’intérêt de l’employeur d’organiser de telles fêtes. Cela représente pour les collaborateurs une occasion de découvrir une autre facette de leurs collègues et supérieurs hiérarchiques. Ils peuvent ainsi se créer un réseau au sein de l’entreprise et renforcer leur collaboration. Les employés se sentiront valorisés et motivés à aborder la nouvelle année.
 

Derniers articles parus

  • Recevoir les cadeaux de clients et de fournisseurs
  • Congé - modification : prudence !
  • Bonus sur l'échelle de Richter

Magnifique maison à louer dans les Cyclades