Votre valise pour les vacances

Paru le 6 juillet 2013 dans 24 heures par Marianne Favre Moreillon

Petit point de situation sur vos droits et obligations durant les vacances.
But des vacances : les vacances c’est fait pour se reposer et se détendre !

  • Jour férié: si un jour férié tombe durant une période de vacances de l’employé, ce jour ne sera pas compté comme jour de vacances. Il en va ainsi du 1er août.

  • Maladie ou accident: la maladie et l’accident peuvent empêcher la réalisation du but de repos des vacances. Dans ce cas, les jours d’incapacité de travail ne sont pas considérés comme des jours de vacances pour autant que l’incapacité de travail dure plus de trois jours et soit justifiée par un certificat médical.

  • Petits bobos: une atteinte légère et de faible durée ne compromet pas le but de repos des vacances. Par conséquent, aucune déduction des vacances ne sera opérée dans ce cas. Il en va notamment ainsi d’une indigestion, d’un coup de soleil, d’un doigt cassé, d’une cheville foulée, d’un simple rhume ou de maux de tête passagers.

  • Loisirs actifs: un employé qui n’est pas capable de travailler peut être capable de profiter de ses vacances. Il en va par exemple ainsi d’une coiffeuse qui s’est foulée le poignet ou d’un pianiste qui s’est cassé un doigt. C’est également le cas lorsque le but de repos des vacances peut être atteint. Le repos peut consister en sommeil et en promenades. Ainsi, l’impossibilité de s’adonner à des loisirs actifs ne constitue pas une incapacité de prendre des vacances. Par exemple, un employé qui ne peut pas faire autant de mountain bike qu’il le souhaite pendant ses vacances peut quand même profiter de ses vacances, puisqu’il peut se reposer.

  • Incapacité partielle de travail: un employé en incapacité partielle de travail est en mesure de jouir de ses vacances dans la mesure de sa capacité résiduelle de travail. Ainsi, en cas d’incapacité de travail de 50%, seule une demi-semaine de vacances sera déduite du crédit de vacances de l’employé qui part une semaine. Si l’employé doit se rendre à l’étranger, il veillera à obtenir l’accord préalable de l’assurance perte de gain.

  • Langue du certificat médical: le certificat médical peut être rédigé dans l’une des langues nationales suisses. En outre, seront également acceptés les certificats médicaux rédigés en anglais ou en espagnol.

  • Résiliation: la résiliation durant les vacances est valable. Toutefois, elle prendra effet depuis le jour où l’employé prend connaissance de sa lettre de licenciement. S’il est parti en vacances, ce sera le jour de son retour. En revanche, s’il reste à la maison, ce sera le jour où il reçoit la résiliation.

  • Temps d’essai: la prise de vacances durant le temps d’essai est laissée à l’appréciation et à la responsabilité de l’employeur. Elle ne prolonge en aucun cas le temps d’essai.
 

Derniers articles parus

  • Les congés usuels lors du décès d'un proche de l'employé
  • Egalité pour tous dans la gratification
  • Lorsqu'un employé tombe malade durant ses vacances

Magnifique maison à louer dans les Cyclades